La mobilité s'invite dans les élections municipales de 2020

Mis à jour : 17 sept 2019

La tribune - Repenser la mobilité est un impératif écologique et solidaire pour tout territoire ou communauté. Dans trop de grandes villes, l'offre de mobilité est incohérente et illisible pour l'usager, sans parler de certains non-sens.  Les projets mis en œuvre par Pays du Mans ou Ardenne Métropole par exemple montrent qu'il est possible de proposer une alternative socialement inclusive et écologiquement durable à la voiture individuelle. Alors qu'attend-on pour faire rimer mobilité et transition énergétique dans les promesses de campagne pour 2020 ? Par Bruno Flinois, Président fondateur de Clem'


L'épisode caniculaire de cette fin juillet 2019 est une nouvelle manifestation de l'urgence climatique qui impose d'engager très vite une vraie transition énergétique. L'Anses publiait quant à elle le 5 juillet un avis attestant les effets néfastes du trafic routier sur la santé. Dans les deux cas, la mobilité est à la fois l'une des causes et la solution. En cela, elle devient un sujet majeur dont les élus et équipes municipales doivent impérativement s'emparer d'ici les élections de 2020. Face aux attentes exprimées par les jeunes générations notamment, il n'est plus possible ne rien faire, ni de rejeter la responsabilité à d'autres niveaux ou à une échelle plus globale.

Consulter l'article