Clem’ opère le service d’autopartage de véhicules électriques dans les Ardennes

Il s’agit de l’un des plus importants projets d’autopartage électrique en milieu péri-urbain et rural en France : 32 véhicules électriques sont mis à disposition des habitants de 19 communes de la communauté d’agglomération d’Ardenne-Métropole, via la plateforme Clem’. Objectif : favoriser l’accès à une mobilité écologique à moindre coût, et développer l’appétence pour le véhicule électrique sur ce territoire.


Courant 2017, la communauté d’agglomération Ardenne-Métropole a initié un virage vers la mobilité électrique en installant 149 bornes de recharge publiques pour véhicules électriques sur 61 communes. Le deuxième volet de ce projet est aujourd’hui opérationnel et fait l’objet d’une expérimentation de 4 mois (septembre à décembre 2018). 32 véhicules électriques sont ainsi mis à disposition des habitants dans 19 communes péri-urbaines et rurales du territoire : 10 véhicules à Charleville-Mézières, 5 à Sedan, 1 à Aiglemont, 1 à Balaives-et-Butz, 1 à Bazeilles, 1 à Cheveuges, 1 à Donchery, 1 à Gespunsart, 1 à Givonne, 1 à Lumes, 1 à Nouvion-sur-Meuve, 1 à Pouru-Saint-Rémy, 1 à Prix-lès-Mézières, 1 à Saint-Menges, 1 à Sécheval, 1 à Thelonne, 1 à Tournes, 1 à Villers-Semeuse et 1 à Vrignesaux-Bois. Ce service est opéré par Clem’, spécialiste de l'autopartage de véhicules électriques et leader sur les territoires péri-urbains et ruraux.

Dans le cadre de son plan de transition énergétique, l’objectif d’Ardenne-Métropole est d’encourager les habitants à se tourner vers la mobilité électrique et partagée.. Grâce à cette expérimentation, les habitants partagent des véhicules électriques (16 Renault Zoé et 16 Citroën C-Zero) sur des trajets en boucle pour leurs besoins occasionnels ou réguliers. Ces véhicules sont proposés sur Charleville-Mézières et Sedan en complément des transports collectifs ; sur les communes rurales, ils représentent une alternative à la voiture individuelle.

Au terme de cette expérimentation, il est prévu de déployer 80 véhicules électriques en autopartage sur l’ensemble des communes de la communauté d’agglomération courant 2019. Deux mois après son lancement, on référence déjà 150 inscrits du système et 6400 kilomètres parcourus.

Les réservations de véhicules sont possibles depuis les plateformes www.clem.mobi/autopartage ou www.am-e.fr/autopartage, ou directement depuis les bornes Nexans opérées par Clem’. De nombreux services sont disponibles pour un tarif dégressif qui commence à t5 ou 7 euros de l’heure. Les étudiants, les demandeurs d’emploi, les associations et les familles bénéficient d’un tarif préférentiel (à partir de 1€ de l’heure). Il existe également des forfaits pour les entreprises et les touristes.

« Ce type d’initiative préfigure de l’avenir de l’éléctromobilité sur des zones à faible densité. Nous sommes enthousiastes de contribuer au développement du véhicule électrique sur ce territoire à la fois péri-urbain et rural et d’offrir une alternative à la voiture individuelle dans les plus petites communes. Nous avons imaginé ce service en collaboration avec Ardenne-Métropole afin d’offrir une solution facile d’accès, peu coûteuse et très souple », explique Meriem Gazzar, cheffe de projet Clem’.