Clem’, des utilitaires électriques au service des pros et des particuliers

Paris.fr - L’opérateur d’autopartage lancé à Paris durant l'été 2020 est désormais présent sur 54 stations réparties dans tous les arrondissements. Témoignage d'utilisateurs professionnels. Rue Censier (5e), trois véhicules électriques sont sagement alignés le long du trottoir, tous branchés à des bornes grises et jaunes. Sur chacun d’entre eux, quatre lettres : Clem’, le nom de l’opérateur choisi par la Ville de Paris pour déployer une flotte d’utilitaires dans le cadre de l’offre Mobilib’.

Clem’ a pris son envol en juillet 2020 dans la capitale et monte progressivement en puissance depuis le mois de décembre. Actuellement, le service est présent sur 54 stations, soit 264 bornes – anciennement dédiées à Autolib’ – réparties dans les 17 arrondissements. Le service s’adresse d’abord aux clients professionnels, même s’il est ouvert également aux particuliers. « Nous visons d’abord les pros, notamment les artisans et commerçants de proximité qui vont chercher leur marchandise tôt sur le marché de Rungis », détaille Bruno Flinois, président et fondateur de Clem’. Pour ces clients réguliers, l’offre s’adapte au maximum afin que leur véhicule soit disponible de manière régulière sur la station de leur choix.

Gabriel et Romain ont choisi Clem’ pour sa proximité. Tous deux travaillent chez Lomi, une entreprise de torréfaction de cafés implantée dans le 18e arrondissement. « On est abonnés à Clem’ depuis l’été dernier, témoignent-ils. C’est hyper-pratique, puisqu’on a une station implantée à 200 mètres de nos locaux. Le service nous est utile ponctuellement, par exemple, pour déplacer des machines à café et du matériel. Quand le chargement dépasse les 50 kilos, on fait appel à Clém’, sinon on utilise des vélos cargos. Cela nous permet aussi de livrer en Ile-de-France. ». L’autonomie des utilitaires (entre 60 et 260 km selon les modèles) leur suffit pour leurs livraisons.





Consulter l'article en son intégralité